Capture d’écran 2019-06-27 à 11.33.59.pn

Si Canta Puccini :

Maestro Lhote, pour vous, baryton de renommée internationale, que signifie avoir abordé dans votre parcours les opéras du grand compositeur Giacomo Puccini ? Et quelle importance a se compositeur dans votre répertoire ? 

Lionel Lhote

  • Aborder le répertoire de puccini est une sorte de consécration. On rêve tous du jour où on chantera l'une de ses œuvres. Puccini fait parti de mes compositeurs préférés, sa musique est tellement riche que par moment le texte en devient superflu.

Si Canta Puccini :

Vous avez récemment triomphé à l’opéra Royal de Wallonie dans le rôle d'Amonasro de la production de l'Aida de Giuseppe Verdi. Chanter de grands rôles pucciniens vous a-t-il aidé à aborder sereinement ce grand rôle verdien de premier plan ? Et si oui, en quoi ? Ces deux compositeurs sollicitant votre voix de baryton certainement de façon différente?

Lionel Lhote

  • Bien entendu, chanter Verdi et Puccini se font de façon différente ! J'avoue que chanter Puccini se fait vraiment d'une façon naturelle en ce qui concerne ma tessiture. Sa musique est une magnifique préparation avant d'aborder le répertoire Verdien qui demande une largeur et une ampleur de voix beaucoup plus importante.

Si Canta Puccini :

  • Alors que vous avez, pendant de nombreuses années, chanté de très grand rôle du répertoire belcantiste, pensez-vous prochainement mettre à votre répertoire les rôles exigeants du shérif Jack Rance de La Fanciulla del West et celui du Baron Scarpia de la Tosca?

Lionel Lhote

  • La Fancuilla n'est pas encore prévue au programme pour le moment, mais j'espère avoir le plaisir de l’interpréter prochainement. Pour Scarpia, qui est l'un des grand rôle de prédilection des barytons, j'ai eu la chance de l’interpréter il y quelques années à l'Aix-la-chapelle. C'est un rôle tellement riche, qui demande un réel jeu d'acteur. J'attends avec impatience de pouvoir le rechanter.

Si Canta Puccini :

  • Pensez-vous que le travail et l'étude de la ligne de chant dites "mélodie puccinienne" puisse aider un jeune artiste lyrique dans ses études, ou à ses débuts sur scène ? Et en quoi selon vous, travailler un opéra du maestro de Lucca peut-il aider à la compréhension d'un autre compositeur ?

Lionel Lhote

  • Par nécessairement ! Quand un jeune chanteur se lance dans ce métier, si je prends mon cas, ou d'autres grands chanteurs en exemple, il est plus intéressant de travailler le répertoire "léger" comme Mozart, Haendel, ... pour le classique ensuite les Rossini, Donizetti, ... et ensuite les Puccini. Il faut absolument laisser la voix murir avec le temps !

Si Canta Puccini :

  • Après les prises de rôle dans les opéras de puccini, Donizetti, Verdi ou Gounod, aborderez-vous un jour le répertoire russe avec Eugène Onegin ou le prince Yeletsky de la dame de pique ?

Lionel Lhote

  • Je ne sais pas encore c'est l'avenir et les directeurs de théâtre qui me le diront !

Si Canta Puccini :

  • Vous apportez votre parrainage à notre asbl, et nous vous en remercions infiniment. Que représente pour vous la création d'un cercle lyrique dédié entièrement aux jeunes chanteur d'opéra à Bruxelles ? Et en quoi pensez vous, vous qui êtes un exemple pour la jeune génération, que la fréquentation du cercle lyrique aidera ces jeunes artistes lyriques en devenir ?

Lionel Lhote

  • Je pense que la création du cercle lyrique est une mine d'information pour ces jeunes chanteurs qui veulent se lancer dans la carrière. Avant de se jeter dans ce métier, il est très important d'en connaître les atouts ainsi que les difficultés qu'ils rencontreront dans toutes leur vie d'artiste.

Si Canta Puccini :

  • Giacomo Puccini s'est éteint à Bruxelles quelques jours après avoir assisté à une représentation de son opéra "madame Butterfly" à l'opéra de la monnaie. Dans la perspective des commémorations du centième anniversaire de sa disparition en 2024, pensez-vous que le dépôt d'une plaque ou d'un buste dans le foyer de l'opéra de la monnaie soit un témoignage fort ?

Lionel Lhote

  • Je pense que la pose d'une plaque commémorative à la monnaie et peut-être la possibilité à la monnaie de mettre madame butterfly à son calendrier, pourrait être un témoignage fort en souvenir de ce compositeur d'exception.

L'asbl Si Canta Puccini, vous remercie chaleureusement pour avoir répondu à nos questions et se réjouit d'ores et déjà de vous accueillir lors des rencontres musicales des prochains cercles lyriques.

La direction musicale.